Revue de Casium

Le leadership de la libération

Casium

5 JANVIER  2010

Dans « Freedom, Inc. » Brian Carney (Wall Street Journal) et le professeur Isaac Getz (ESCP Europe) étudient des entreprises qui se sont éloignées d’une approche hiérarchique, bureaucratique pour aller vers un système basé sur plus de liberté. Les leaders libérés de ces entreprises permettent aux collaborateurs de se diriger eux-mêmes dans un environnement de confiance et d’égalité.

Les auteurs utilisent la terminologie de l’un de leurs leaders libérés, Jean-François Zobrist, pour distinguer deux formes d’organisation en entreprise. Les organisations inspirées par la liberté sont appelées les entreprises « pourquoi », par opposition à celles plus traditionnelles, hiérarchiques, appelées entreprises « comment ». Dans les entreprises « comment », les managers disent aux collaborateurs comment réaliser leur travail et les récompensent selon leur degré d’application des consignes. Une entreprise « pourquoi » remplace toutes ces consignes par une question: Pourquoi êtes-vous en train de faire ce que vous faites? Le leader libéré d’une entreprise « pourquoi » ne dit pas aux collaborateurs comment faire leur boulot mais les invite à faire ce qui convient le mieux à la vision de l’entreprise. Les leaders libérés se concentrent sur la fin, pas les moyens, et aident les collaborateurs dans leur recherche de meilleurs moyens.

Les leaders des entreprises « pourquoi » basées sur la liberté et étudiées par Carney et Getz prennent en considération trois des désirs de leurs collaborateurs. Le premier est le désir de se diriger soi-même – cela est possible puisque les leaders de la libération ne tirent pas de satisfaction du fait de dicter les « comment ». Deuxièmement, il y a un besoin de grandir et d’explorer de nouvelles opportunités. Les collaborateurs peuvent se déplacer au sein de l’entreprise, dans la mesure où ils le désirent, et l’entreprise fait de son mieux pour fournir les formations correspondantes. Troisièmement, il y a l’aspiration à l’égalité. Les entreprises « pourquoi » ne sont pas des hiérarchies, ce qui signifie que égalité et dignité intrinsèques sont des valeurs primaires et que les divers symboles de privilège hiéarchique sont bannis.

Vous pouvez en apprendre davantage ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *