Deming et l’entreprise libérée GSI

Deming philosophyL’enquête de la Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises (Fnege), sur l’impact de la recherche en management a posé à 1 600 managers français et diplômés d’écoles de gestion la question suivante : « Selon vous, quel est le penseur, auteur ou chercheur disparu, qui a le plus d’influence au monde dans le champ du management ? » On y retrouve  William Edwards Deming en 17e position, juste avant Henri Fayol.

RaimanMais les managers français, ont-ils bien compris la pensée de Deming, quand il est devenu un personnage connu en France ? Jean-Marie Gogue, qui plus que toute personne a fait connaitre Deming en France, partage pour ce blogue sa riche expérience sur ce sujet. Il montre aussi qu’un patron—Jacques Raiman—et une entreprise—GSI—ont bien integré les enseignements de Deming. Les lecteurs de « Liberté & Cie » savent aussi que Raiman était le leader qui a libéré GSI faisant d’elle une des rares entreprises libérées dans les années 1980-90 en France.

Je vous invite de lire l’article exceptionnel de Jean-Marie Gogue ici.

Né en mars 1934, ingénieur civil des Mines, Jean-Marie Gogue a travaillé six ans dans un laboratoire de physique avant de consacrer sa carrière au management de la qualité. Il a été professeur affilié à HEC, à l’ESCP Europe et  au MIT. Il est l’auteur de quinze ouvrages sur la qualité et le traducteur des ouvrages de Deming, dont il fut pendant douze ans un proche collaborateur. Il est président honoraire de l’Association Française Edwards Deming.

Une remarque à propos de “Deming et l’entreprise libérée GSI”

  1. L’article de Jean-Marie Gogue est en effet excellent. Et très agréable à lire. Je situais en effet Deming plus dans la qualité que dans le management. Cela me rappelle l’anectode racontée par Peter Senge , d’un cadre américain de Detroit qui va visiter une usine automobile japonaise dans les années 70. Il en revient déçu « ils ne nous ont rien montré, tout a été mis en scêne  » , simplement parce qu’à aucun endroit il n’avait vu de stocks de pièces. Il était simplement incapable de comprendre ce qu’il avait vu.
    Merci pour le partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *