La nouvelle édition de « Liberté & Cie », augmentée et révisée

Liberté&Cie, nouvelle édition, couvertureLa nouvelle édition de « Liberté & Cie », augmentée et révisée sort le 24 Février chez Flammarion.

Voici la préface de cette édition.

Préface à l’édition 2016

La libération d’entreprise n’est pas une stratégie. C’est une philosophie que des leaders du monde entier utilisent pour transformer leur organisation en profondeur. Ces patrons ont la certitude qu’un lieu de travail privilégiant le respect et la liberté est beaucoup plus naturel qu’un environnement fondé sur la méfiance et le contrôle. Ils ont donc pris des mesures pour que leur organisation soit en adéquation avec ces convictions – ils ont libéré leurs salariés, leur initiative, leur potentiel, et, par conséquent, ils ont dopé les performances de leur entreprise.

Depuis la parution de Liberté & Cie, en 2009 aux Etats-Unis, il s’est passé beaucoup de choses. Le livre a été traduit en six langues. En France, il a remporté le prix du livre DCF dans la catégorie stratégie d’entreprise, et il est resté en tête des ventes de la catégorie entreprise/management sur Amazon.fr pendant neuf mois quasiment sans interruption. Mais il a surtout encouragé des centaines de leaders à libérer leur propre entreprise. Le quotidien Le Monde a même annoncé le début d’un mouvement de libération des entreprises en France. Depuis, ce phénomène a fait la une des plus grands magazines, et a fait l’objet des reportages dans des principales chaines télévisés Françaises et européennes.

Dans la majorité des cas, ce sont des petites ou des moyennes entreprises qui ont été libérées – même si certaines se sont beaucoup développées par la suite. Néanmoins, de plus en plus de firmes multinationales, comme Michelin, Airbus ou Décathlon rejoignent le mouvement de libération initié par des pionniers comme W.L. Gore ou FAVI.

La libération d’entreprise n’a pas de frontières, ni géographiques, ni sectorielles – Vineet Nayar est le leader libérateur d’un géant de la technologie situé en Inde, David Marquet celui d’un sous-marin nucléaire américain. Au sein d’organisations variées, tant par la taille que par le secteur d’activité, des leaders mettent fin aux modèles hiérarchiques et bureaucratiques pour instaurer de nouveaux modes fondés sur le respect et la liberté. Tous les matins, les salariés vont travailler, mais nombre d’entre eux préfèrent dire qu’ils vont prendre du plaisir à poursuivre un rêve commun en mettant en place leurs initiatives. Et comme par hasard—ou peut être naturellement—ces organisations réalisent continuellement de meilleures performances que leurs concurrents.

En d’autres termes, le respect et la liberté sont les clés du plaisir et de la réussite.

 

Brian  Carney et Isaac Getz

New York et Paris

Janvier 2016

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER...

Vous souhaitez laisser un commentaire ?