“La liberté, ça marche!” en edition poche avec le récit de transformation de Michelin

Posted on

La collection Clés des Champs de Flammarion qui a édité en poche Liberté & Cie (la couverture jaune) vient de sortir une édition poche de mon autre livre La liberté, ça marche !

Ce livre me tient particulièrement à cœur. J’y ai réuni les textes de penseurs et de PDG qui ont influencé les patrons libérateurs que j’ai étudiés. Mon idée était simple : si ces textes ont inspiré ces patrons à bâtir une organisation fondée sur la liberté et la responsabilité, ils pourront en inspirer d’autres aussi.

Tout patron qui cherche à transformer son organisation en articulant la philosophie de l’entreprise libérée se doit de se l’approprier. Simple en apparence, elle est très complexe, à la mesure du leadership transformationnel qui est requis pour la mettre en place.

Les patrons libérateurs emblématiques, de Bill Gore et Robert Townsend, de Jean-François Zobrist à Bob Davids, étaient tous de grands lecteurs. C’est aussi le cas de la génération actuelle de patrons libérateurs. Tous voulaient comprendre ce qu’une telle transformation implique.

Il y a pour autant des transformations que se passe maintenant. Faut-il déjà les étudier? En principe, il faut entre 3 à 10 ans pour voir la nouvelle culture—nouvelles normes de comportement fondée sur la subsidiarité et l’autocontrôle plutôt que sur la subordination et le contrôle—s’installer.  C’est le cas de Michelin qui est visité par un nombre croissant de patrons libérateurs en herbe. Etant un observateur et en partie impliqué dans cette transformation, je l’ai décrit dans un texte paru en anglais. Cette édition de poche contient sa version française pour la première fois (avec l’accord de l’éditeur, vous pouvez la consulter ici).

Pour éviter la complexité excessive de la résolution des problèmes, Einstein a conseillé que «tout doit être aussi simple que possible». Mais il a également averti que de nombreux problèmes sont embrouillés en les simplifiant à l’excès.

Comment transformer son organisation pour permettre la liberté et la responsabilité d’initiative de ses salariés pour leur bien vivre et—par conséquence—pour la meilleure réalisation de la vision de l’entreprise est un défi extrêmement complexe. Ce livre permet de mieux le comprendre en se mettant sur les épaules des autres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *