Libération de Haute Savoie Habitat, ça marche !

Les administrations à tous les niveaux de la France entrent dans la démarche de libération. Preuve que la motivation de leaders libérateurs (dans ce cas, de DG et de DGS) n’est pas « plus de profit » mais le mieux-vivre de salariés. La performance, comme dit le premier leader libérateur en France Jean-François Zobrist, n’est pas l’objectif mais la résultante.

Nous avons déjà parlé de la démarche de l’entreprise libérée initiée en 2015 par Pierre-Yves Antras chez  Haute Savoie Habitat. Aujourd’hui, cet office Habitat est devenu une source d’inspiration de bien d’autres administrations, mais également d’entreprises. Voici un récent reportage sur l’avancement de la démarche.

L’entreprise libérée : ça marche !

Marie-Noëlle est assistante de gestion financière auprès de Haute-Savoie HABITAT, à Annecy. Elle a la liberté de compléter son temps de travail par des missions d’intérim interne. Elle découvre ainsi de nouvelles fonctions dans des services différents, ce qui a le mérite d’enrichir ses compétences. Quant à Gilles, informaticien au sein de la même structure, il a pu exprimer auprès de sa direction son besoin de travailler debout. Depuis qu’on lui a installé un walking-desk, il travaille en marchant et préserve son dos. Yohann est chargé d’opérations : il a pris l’habitude de suivre des cours de yoga dans le dojo spécialement aménagé dans les combles du siège. Des massages, des cours de Qi-Gong et de stretching y sont régulièrement dispensés, pour le bonheur des salariés. Car c’est bien de bonheur au travail dont il s’agit ! Et sur le sujet, Pierre-Yves Antras est intarissable. Le Directeur général de Haute-Savoie HABITAT s’exprime avec conviction et enthousiasme : « L’entreprise libérée ouvre la voie à la confiance et rend les salariés acteurs de l’entreprise. Haute-Savoie HABITAT privilégie une politique d’accompagnement et non d’autorité. Un jardinier, pour soutenir la croissance de ses graines, apporte un tuteur. En aucun cas il ne tire sur les feuilles pour les faire pousser plus vite ! Un bon manager fait de même : il reconnaît ses collaborateurs dans leur capacités à s’impliquer,  prendre des initiatives et décider ».

Vous pouvez lire la suite ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *