C’est quoi la vision dans l’entreprise libérée?

La vision dans l’entreprise libérée

On me demande souvent ce qu’est la vision dans l’entreprise libérée. Question fondamentale car avec les valeurs, la vision constitue le cadre de l’entreprise libérée qui remplace celui de la hiérarchie et des règlements de l’entreprise classique.

Pour moi, la vision dans l’entreprise libérée doit avoir une dimension de rêve (Zobrist), voire, être romantique (Shiba) pour que les salariés puissent la mettre dans leur cœur. Elle doit aussi être «world-class», ambitieuse (Descarpentries) pour être mobilisatrice.

Une question plus pratique concerne sa forme. Certes, un long paragraphe rempli des concepts abstraits ne fera rêver personne dans l’entreprise. Mais bien que concise, une formulation de la vision, doit-elle être précise ou plutôt ambiguë ?

A ce propos j’aime cette réflexion de Nonaka (HBR, 1991) :

« It is important to emphasize that a company’s vision needs also to be open-ended, susceptible to a variety of different and even conflicting interpretations. At first glance, this may seem contradictory. After all, shouldn’t a company’s vision be unambiguous, coherent, and clear? If a vision is too unambiguous, however, it becomes more akin to an order or an instruction. And orders do not foster the high degree of personal commitment on which effective knowledge creation depends. 

A more equivocal vision gives employees and work groups the freedom and autonomy to set their own goals. This is important because while the ideals of senior management are important, on their own they are not enough. The best that top management can do is to clear away any obstacles and prepare the ground for self-organizing groups or teams. Then, it is up to the teams to figure out what the ideals of the top mean in reality » (c’est moi qui souligne)

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER...

Vous souhaitez laisser un commentaire ?