SEMCO : Le passé et le présent

Semler CitationJe prépare pour Flammarion pour ce printemps une sorte de « Précis du leader libérateur » : les extraits des textes qui soit ont influencé les leaders libérateurs, soit sont écrits par eux.

A cette occasion, j’ai relu Maverick, écrit en 1993 par Ricardo Semler (A contre-courant en français), probablement le meilleur récit de libération d’une entreprise. Mon critère : Il raconte toutes les difficultés, des appréhensions, des résistances et des obstacles qu’un chemin de libération implique.

Il est facile de s’enthousiasmer sur la philosophie de l’entreprise libérée, surtout quand on vit les méfaits de la méfiance et du contrôle. Mais il n’y a pas de chemin facile pour construire une alternative fondée sur la confiance et la liberté. Comme le rappelle Ricardo Semler, il n’y a pas de recette et si l’expérience de SEMCO à de valeur, c’est dans le témoignage qu’une entreprise peut construire un mode unique de fonctionnement fondé sur la confiance et la liberté.

A cette occasion, je poste ici également la dernière description de SEMCO que je connaisse.

Elle date de 2010 et est écrite en hollandais par le philosophe et journaliste Ben Kuiken (je fournis la traduction anglaise). Ben s’est passionné pour l’entreprise libérée et les nouvelles  formes d’organisation et a publié en 2010 un livre « De laatste manager: een pleidooi voor vrijheid, gelijkheid en ondernemerschap » (« Le dernier manager : un plaidoyer pour la liberté, l’égalité et l’entreprenariat»). Le livre est basé sur les enquêtes que Ben a faites entre autres chez SEMCO et plusieurs entreprises hollandaises. Je vais faire un post à part sur Ben et son dernier TEDx mais voici son article (reproduit dans le livre) sur SEMCO :

L’original

Version anglaise

 

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER...

Vous souhaitez laisser un commentaire ?