Ces extra-terrestres de TERACTEM qui en ont fini avec les parapheurs

Teractem anniversaireAu milieu de ce texte Axelle MILOCHEVITCH, Happycultrice et une des quatre témoins racontant la libération de TERACTEM, dit : « Les montagnes de parapheurs ont disparu des bureaux de la direction. »

Il y a un an environ, j’ai reçu un mail d’Axelle et une photo.
La photo montrait une demie-dizaine de personnes souriantes avec une copie de « Liberté & Cie » et autant avec une copie des « Belles histoires de FAVI » de Jean-François Zobrist.
Le mail expliquait qu’il s’agit d’une fête du premier anniversaire de la libération de leur entreprise.
J’ai demandé à Axelle pourquoi elle ne m’a pas écrit avant.
Effectivement, se lançant dans la libération sans préparation—« un saut en parachute » comme ils le disent en référence à FAVI—ils voulaient atteindre un an pour en parler. Mais même après un an, ils hésitaient à le faire car à chaque fois qu’ils en parlaient on les prenait pour des extra-terrestres.
Quelle meilleure preuve qu’ils étaient déjà sur la bonne voie !
Six mois plus tard quatre salariés « extra-teractemiens » ont décidé de raconter leur aventure dans ce passionnant texte.*

*Il paraitra ces jours dans l’ouvrage collectif du mouvement agiliste « Rupture Douce » (vol. 3) dirigé par Laurent Sarrazin

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER...

Vous souhaitez laisser un commentaire ?