CFO Magazine s’intéresse au Freedom Inc.


Stimuler l’initiative améliore la performance

Cortvrindt et Lo Giudice

DECEMBRE, 2010

Quel type d’organisation se cache derrière le concept de «Freedom Inc. »?

Isaac Getz: « Ce sont des entreprises sans hiérarchie pyramidale. Les managers n’exercent aucun rôle de contrôle. Ce sont avant tout des ‘leaders’ qui se mettent au service des autres collaborateurs, sans les privilèges ‘traditionnels’ liés à la hiérarchie: bureau individuel pour les cadres et les membres du top management, emplacement de stationnement réservé, etc. En réalité, tous les salariés sont traités avec les mêmes égards. Ils sont libres de décider de leurs actions dans leur périmètre de responsabilité s’ils la jugent comme étant la meilleure pour l’entreprise. En effet, cette liberté s’accompagne de la responsabilité d’agir dans le sens de la vision de l’entreprise. Car la liberté sans responsabilité mène immanquablement à l’anarchie du ‘chacun pour soi’. La mise en place de ce type d’organisation implique un profond bouleversement. L’entreprise ne peut se contenter de discours de vagues intentions ou de valeurs simplement affichées aux murs. Les Freedom Inc. sont des entreprises construites ‘pour’ et non ‘contre’ l’homme car elles satisfont les trois besoins universels de l’être humain. Premièrement, l’environnement doit être construit pour que chaque salarié soit traité comme intrinsèquement égal, peu importe le poste qu’il occupe. Deuxièmement, créer un environnement qui suscite le développement personnel. Les collaborateurs doivent pouvoir grandir dans leurs compétences, réaliser leur potentiel qu’ils ignorent parfois. Troisièmement, créer un environnement dans lequel les collaborateurs peuvent s’autodiriger. L’entreprise classique, qui ne satisfait pas ces besoins, verra ses salariés finir par se refermer et produire le minimum. Seuls 27% des employés sont engagés dans leur entreprise alors que 14% à 17% sont activement désengagés! »

Une entreprise peut-elle s’autoproclamer « Freedom Inc. »?

Isaac Getz: « C’est plus compliqué que cela. Une entreprise devient réellement Freedom Inc. lorsque 70% des salariés commencent à prendre des initiatives spontanément.

Vous souhaitez laisser un commentaire ?