L’entreprise libérée, une philosophie dans un contexte humain hérité

L’entreprise libérée, une philosophie dans un contexte humain et culturel hérité

L’entreprise libérée est une croyance –philosophique– que l’homme qui jouis de la responsabilité et de la liberté complète, fera son mieux pour réaliser un rêve qu’il partage. Une entreprise est libérée quand la majorité de salariées jouissent effectivement de ces responsabilité et liberté complètes d’action.

Plusieurs conséquences découlent de la notion philosophique de l’entreprises libérée :

  1. L’entreprise libérée n’est pas un modèle. Il n’existe pas sa description formelle, ni une liste de ses caractéristiques.
  2. Elle ne peut être mise en place que par un leader d’une d’entreprise (ou d’unité opérationnelle) qui fait entièrement la sienne la croyance ci-dessous; Il a donc, au préalable, abandonné son ego –le sine qua non pour faire confiance et laisser la responsabilité aux salariés.
  3. La libération d’entreprise consiste en articulation par le leader libérateur de cette philosophie dans le contexte humain et culturel hérité de l’entreprise en question. Cette articulation –qui prenne des années– résulte en mode organisationnel unique de l’entreprise. Il n’y a donc ni recette, ni méthodologie de libération d’entreprise, mais des témoignages d’expériences uniques.

Voici quelques opinions publiés par d’autres et moi-même sur ce sujet :

E​ntreprises libérées… Alerte ! Par Alexandre Gérard

L’entreprise libérée est une question de philosophie, ses créateurs… des antibureaucrates. Par Isaac Getz

«L’entreprise libérée» n’est pas un «concept». Par Christian TRICOCHE

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER...

Vous souhaitez laisser un commentaire ?